L’histoire du prieuré débute au Moyen Âge.
Une communauté de moines bénédictins de l’abbaye de Nantua s’installe à Pommiers au 9e siècle.
Un siècle plus tard, la communauté se range sous l’influence de l’abbaye de Cluny.
Le prieuré et son église prieurale sont alors reconstruits.
Dès lors, les moines vont vivre ainsi pendant près de mille ans.

Durant la guerre de Cent Ans, des remparts sont construits pour protéger le village. La chicane (passage en zigzag) et les meurtrières de la porte Charles VII sont encore visibles de nos jours. Le monastère se dote d’imposantes tours de fortification qui dominent encore la campagne environnante.

 
À la Révolution française, le prieuré est confisqué comme "bien national" et la communauté monastique est dispersée.
 
Aux 19e et 20e siècles, le prieuré devient la propriété de la famille Bourganel puis est transformé en maison de repos pour les prêtres. 

Propriétaire du site depuis 1990, le Conseil général de la Loire a effectué différents travaux de restauration, notamment du prieuré primitif. En plus des visites guidées, de nombreux événements sont organisés dans le prieuré : concerts, expositions et ateliers.

Mille ans d’architecture !
Des sous-sols aux charpentes, revivez les différentes périodes de l’histoire
à travers les étapes de construction du monument.
  • L’ancien monastère

Aménagé aux 11e et 12e siècles, cet espace situé dans les sous-sols du monastère correspond au prieuré primitif. 
Vous pourrez y découvrir le réfectoire et la salle capitulaire, le lieu où se réunissait quotidiennement la communauté religieuse. Accédez également aux deux tours de fortification du 14e siècle et découvrez la réserve à grains !

  • Le cloître

Sa construction se situe aux alentours du 16e siècle. Particularité : il ne comporte que trois galeries contre quatre habituellement. L’une d’elle fait office de salle capitulaire au Moyen Âge.

  • Les charpentes

Ces deux assemblages des 15e et 18e siècles constituent un des rares exemples de charpentes médiévales et modernes visibles dans la Loire. Promenez-vous dans cet aménagement unique et explorez ses moindres recoins, dont un pigeonnier. Leur forme fait penser à la coque d’un bateau !

  • Le logis du prieur

Bâti au 16e siècle, il se compose d’une galerie à arcades et possède de belles fenêtres à meneaux et croisillons. Ornée de briques rouges et noires, la façade présente un harmonieux aménagement avec une cage d’escalier traditionnelle de la Renaissance.